ACUPUNCTURE CHINOISE  

Lors d’une consultation en acupuncture, l’évaluation se fait en 4 temps, selon les principes de la médecine traditionnelle chinoise. Je débute par un entretien avec la personne afin de recueillir les informations nécessaires à l’interprétation de son déséquilibre énergétique. La prise du pouls, l’observation de la langue et la palpation sont utiles également pour récolter des indices pertinents afin de mieux comprendre ce qui se passe à l’intérieur du corps. Ensuite, je vous invite à vous allonger confortablement sur ma table afin de vous prodiguer un traitement à l’aide de mes fines aiguilles à usage unique.

 

Comme acupuncteure, mon regard est porté non seulement sur vos symptômes, qui ne sont en fait que des indices de perturbation énergétique, mais également sur la cause initiale du problème, afin de traiter à la base ce qui a pu rompre votre équilibre. Comme une pathologie ne provoque pas nécessairement les mêmes symptômes chez tout le monde, la thérapeutique sera évidemment personnalisée.

 

J’utilise régulièrement la moxibustion, les ventouses, l’électrostimulation, la technique de relâchement des points gâchettes, la technique EFT et la lampe électromagnétique lors de mes traitements. L’application de l’auriculothérapie fait partie aussi de l’éventail des possibilités thérapeutiques en acupuncture pour compléter un traitement. Il peut être utile dans certains cas d’ajouter des points à l’oreille, notamment lors d’une séance pour un sevrage de tabagisme ou d’autres drogues, pour diminuer l’appétit ou les compulsions alimentaires chez les personnes ayant des problèmes de poids, ou encore, pour accompagner un traitement antalgique et antiinflammatoire.

 

Je peux fournir des conseils d’ordre alimentaire selon les principes de la diététique chinoise afin de favoriser un retour plus rapide à l’équilibre d’un organe en vide ou plénitude d’énergie. Parfois, il s’agit simplement de modifier, suite à certaines recommandations, un aspect de votre hygiène de vie (alimentation, exercice, gestion du stress, respiration, repos, activité) pour améliorer votre état de santé.

 

 

  ACUPUNCTURE JAPONAISE  

L’acupuncture japonaise est fondée sur la même science empirique ancienne et la même philosophie que l’acupuncture traditionnelle chinoise. Elle diffère par une utilisation plus fréquente de la palpation du HARA (diagnostic par l’abdomen et l’épigastre), du thorax, du cou, des vertèbres et des méridiens.

 

La localisation des points en acupuncture japonaise peut parfois varier de la médecine chinoise, mais il n’en demeure pas moins que le principe de base reste le même soit de rétablir une circulation harmonieuse de l’énergie et du sang.

Le mécanisme sous-jacent n’est pas encore parfaitement expliqué, mais lors de l’insertion de l’aiguille en surface, c’est tout comme si une information se transmettait rapidement à distance par l’entremise des différents fascias et chaînes musculaires. Ainsi, une douleur abdominale peut être relâchée spontanément pendant que je suis en train de palper ou de puncturer un point précis sur un méridien passant à la jambe.

 

En acupuncture japonaise, les termes utilisés sont davantage issus de la médecine occidentale. Ainsi, je parlerai d’éliminer les différents réflexes actifs comme : faiblesse de l’immunité, déséquilibre de la thyroïde, compression vasculaire de la face interne des cuisses et du ligament inguinal, faiblesse des surrénales, déséquilibre du sucré, traumatisme de naissance, congestion de la veine porte, débalancement de la pituitaire, dominance du système nerveux sympathique, compression des muscles scalènes et des  sternocléidomastoïdiens (SCOM), etc. Des protocoles de traitement sont établis à partir des renseignements recueillis par la palpation des différentes zones réflexes.

Les nombreuses connaissances acquises en acupuncture japonaise me permettent de choisir les techniques les plus appropriées selon la situation clinique et les besoins de chaque patient.

Comme les aiguilles que j’utilise pour pratiquer cet art sont très fines et que leur insertion se veut très superficielle, cette approche peut s’avérer une option intéressante pour une personne désireuse d’essayer l’acupuncture, mais qui craint les aiguilles.

 

  MOXIBUSTION  

La moxibustion est la combustion du moxa, de l’armoise sous forme de préparation de feuilles séchées comprimées en un rouleau, et s’utilise au-dessus des points d’acupuncture pour les stimuler, ce qui procure une sensation très agréable.

L’objectif thérapeutique du moxa est d’apporter une chaleur bienfaisante, nécessaire au renforcement d’un organe en vide d’énergie et à la lutte contre l’agression du « vent », du « froid » ou de « l’humidité ». Ces énergies externes dites perverses s’introduisent dans la peau et contractent, ralentissent, obstruent et figent l’énergie dans les méridiens.

La chaleur du moxa pénètre en profondeur et détend les zones contractées, tendues et douloureuses en stimulant la circulation sanguine et lymphatique. Sur certains points spécifiques, elle renforce l’énergie défensive du corps en augmentant la production de globules blancs ainsi que leur efficacité à combattre une infection présente. Le moxa s’avère excellent pour augmenter la résistance à la maladie, par exemple, dans la prévention contre le rhume et la grippe, ou dans d’autres troubles immunitaires.

 

 Quand le Yang, l’énergie défensive du corps, est fort, la maladie n’entre pas. 

J’utilise souvent le moxa pour améliorer la digestion, pour augmenter la vitalité générale, pour renforcer la libido, pour stimuler la fertilité, pour soulager certaines douleurs articulaires et musculaires, pour éliminer les œdèmes, pour tonifier le sang dans les cas d’anémie et pour améliorer la circulation chez les personnes frileuses.

 La moxibustion fait partie intégrante d’une séance d’acupuncture et est utilisée selon le type de déséquilibre énergétique que présente le patient. 

 

  VENTOUSES THÉRAPEUTIQUES  

L’utilisation des ventouses (cupping) est largement répandue en médecine traditionnelle chinoise depuis plusieurs siècles pour soulager diverses douleurs.

 

La ventouse est un petit pot de verre dans laquelle j’introduis une flamme qui consume instantanément l'oxygène, créant ainsi un vide d’air et provoquant un effet de succion sur la peau. Elle dilate les pores et crée une congestion cutanée localement, ce qui se traduit par un rougissement de la peau. Je m’assure toujours que le degré de succion soit sans douleur pour la personne. Je laisse doucement glisser la ventouse sur la peau préalablement enduite d’une huile à massage de qualité et le tour est joué! La sensation ressentie ressemble un peu à la technique du palper-rouler issue de la massothérapie.

Glissées le plus fréquemment tout le long de la musculature dorsale et au niveau des épaules, des fesses, des cuisses et des mollets, les ventouses ont une action bénéfique sur l'oxygénation musculaire, la mobilité tissulaire, l’assouplissement des adhérences, le soulagement des tensions, la relaxation des tendons, l'élimination des toxines ainsi que sur la stimulation de la circulation sanguine et lymphatique.

Je reçois souvent des personnes stressées qui souffrent de douleurs cervicales et de tensions causant des céphalées, alors que d’autres sont atteints de douleurs dorso-lombaires, d‘entorses ou de sciatalgies; je constate toujours à quel point les ventouses leur font du bien.

J’utilise aussi cette technique de succion pour éliminer le « vent froid nocif » logé sous la peau et responsable des courbatures dans les cas de grippe. À la fin d’un rhume, des ventouses glissées dans le dos aident à renforcer l’énergie défensive du corps. Elles permettent aussi de dégager les patients atteints d’une bronchite ou qui toussent et qui ont beaucoup de mucosités difficiles à expectorer.

La thérapie par les ventouses mobiles est idéale pour les sportifs, afin de les préparer à l'effort et à la récupération musculaire qui s’en suit, car elle exerce ses bienfaits sur les muscles fatigués et permet la réparation des tissus profonds.

Une ventouse en silicone appliquée et glissée doucement sur le ventre peut améliorer le transit intestinal dans les cas de constipation.

Le soulagement que procure cette technique est très apprécié de ma clientèle. 

 

 Les ventouses peuvent être appliquées, si je le juge nécessaire, quelques minutes à la fin d’une séance d’acupuncture. 

 

GESTION DU STRESS ET DE L'ANXIÉTÉ

Au cours de ma formation en acupuncture au Collège de Rosemont, je me souviens que l'un de mes professeurs avait proposé une belle image pour représenter l’état de quiétude mentale: un chat qui dort paisiblement devant un feu de foyer.  En fait, la physiologie énergétique en médecine chinoise nous enseigne que le cerveau doit être bien « nourri par le Sang du Cœur » ce qui fait référence à la capacité du « Sang » de calmer le « Shen » (Esprit) et de favoriser le sommeil.

Selon moi, le stress positif est celui qui sert à nous propulser vers l’atteinte de nos objectifs. Il doit être modéré et vécu sur un court laps de temps. Le stress intense, répétitif et vécu sur une longue période est malsain, car il finit par épuiser nos réserves énergétiques vitales et par affaiblir notre système immunitaire.

 

 L’acupuncture aide à diminuer les hormones du stress et à renforcer « l'Énergie Wei », notre énergie de défense du corps. 

 

Quand la source du stress et de l’anxiété provient d’un rythme de vie effréné ­ce que moi j’aime appeler le « stress trop »   ̶   trop de travail, trop de responsabilités, trop d’activités, trop de nuits courtes et d’insomnie, trop de pensées, trop de pression, trop peu d’exercices, trop peu de repos, etc.  ̶   il est extrêmement salutaire pour ce type de patients d'avoir recours à l’acupuncture pour obtenir un relâchement des tensions accumulées, un sommeil plus récupérateur et un regain d'énergie.

Beaucoup de gens me consultent en acupuncture parce qu’ils n’ont pas encore réussi à trouver de solutions gagnantes pour gérer leur anxiété de longue date. Certains autres ont reçu un diagnostic de

« trouble d’anxiété généralisée » ou de « trouble panique » et font le choix d’opter pour une méthode de traitement naturelle, après avoir essayé une ou plusieurs médications non efficaces ou leur ayant causé trop d’effets secondaires. Grâce à un suivi en acupuncture fait régulièrement et à long terme, plusieurs de mes patients m’ont fait part de l’apparition d’un nouveau sentiment agréable en eux : une plus grande stabilité émotionnelle.

L’anxiété se traduit par une panoplie de signes et de symptômes. Ceux-ci sont considérés comme de simples « brindilles », qui indiquent en fait que le flux vital de l’organisme est perturbé. Mon rôle est d’identifier la « racine » de cette perturbation à l’aide du cadre d’analyse propre à l’acupuncture traditionnelle chinoise. Je tiens évidemment compte de la personne dans sa globalité. J’installe ensuite mes fines aiguilles à des endroits stratégiques sur le corps pour défaire le blocage énergétique de certains méridiens et organes. La notion fondamentale de globalité en médecine chinoise explique peut-être en partie la raison pour laquelle les sensations perçues par les patients lors de leur séance sont décrites si souvent comme étant  « enveloppantes ».   

Parmi toutes les méthodes apprises pour améliorer l'état émotionnel de mes patients aux prises avec de l'anxiété, du stress, de l'insomnie chronique, de l’hyperactivité ou de la rumination mentale, j'affectionne particulièrement une technique nommée « Équilibrage global et dynamique des méridiens », acquise lors d'une activité de perfectionnement suivie en 2018. Depuis son application dans ma pratique, j’ai constaté des résultats rapides et, selon les dires de plusieurs de mes patients jusqu'à maintenant, les effets positifs semblent se maintenir dans le temps.

Dans certains cas, une combinaison de points à l’oreille (avec des aiguilles extra fines) provoque un effet calmant si remarquable qu’elle induit souvent un endormissement du patient durant sa séance.

Je propose parfois différents exercices simples et utiles à la gestion du stress et de l'anxiété (respiration, visualisation, acupression, posture d’enracinement, etc.) selon la volonté de la personne à les mettre en pratique dans son quotidien et au rythme qui lui convient.

 Un mot concernant la recherche scientifique: 

Publié en 2017, The Acupuncture Evidence Project, co-écrit par le Dr John McDonald et le Dr Stephen Janz, fournit un examen comparatif à jour des preuves cliniques et scientifiques de l'acupuncture.  Selon les preuves les plus récentes (13 études randomisées et échelonnées de 2016 à 2018), il a été démontré qu’elle s’avère être un traitement efficace contre l'anxiété.

 Voici un résumé des actions physiologiques de l’acupuncture citées  dans ce rapport :

  • a un effet important sur la réduction de l'anxiété et de la dépression par rapport au traitement conventionnel impliquant des approches pharmacologiques et la psychothérapie, avec plus du double de la réduction des symptômes;

  • signale une diminution de l'anxiété pour le groupe de traitement par rapport aux groupes témoins pour lesquels des produits pharmaceutiques étaient utilisés comme témoin;

  • améliore la capacité du corps à faire face au stress en augmentant la variabilité de la fréquence cardiaque (VRC);

  • agit sur les 2 branches du système nerveux autonome nécessaires à l’homéostasie du milieu interne : la branche sympathique (SNS) libérant des signaux excitateurs; la branche parasympathique (PNS) libérant des signaux de relaxation;

  • augmente la libération des endorphines, ces hormones de bonheur, qui jouent un rôle important dans la régulation des réponses de stress physique et émotionnel tels que la douleur, la fréquence cardiaque, la pression artérielle et la fonction digestive;

  • Calme la réponse de l’hypothalamus à libérer des substances neurochimiques dans le corps lorsque ce dernier est soumis à du stress.

 

Vous pouvez consulter ce lien pour obtenir de plus amples détails :

https://www.evidencebasedacupuncture.org/present-research/acupuncture-anxiety/

 

« Tout ce qui nous rend heureux est bon pour la santé. »

- Catherine Rambert

  TRAITEMENT DE LA DOULEUR  

Parmi toutes les stratégies thérapeutiques que j'utilise pour le traitement des cas de douleurs, j'affectionne particulièrement la méthode du Dr Richard Teh-Fu Tan. Elle est efficace notamment pour les douleurs musculoligamentaires (entorse, lombalgie, cervicalgie, etc) ou autres (abdominale, céphalée, etc). Le diagnostic et le traitement reposent sur l'identification des méridiens qui traversent une zone douloureuse sur le corps et sur les relations de polarités existantes entre eux selon 5 systèmes logiques.

Le principe est d'éliminer la douleur en rétablissant la circulation de l'énergie et du sang.  Pour ce faire, je n'insère pas d'aiguilles à l'endroit où ça fait mal mais sur un ou deux méridiens précis à distance en tenant compte de plusieurs facteurs. Cette technique fascinante d'équilibrage fonctionne à partir de projections d'images du tronc et de la tête sur les membres supérieurs et inférieurs, des images en miroir des membres entre eux ainsi que de projection des différents segments de la colonne vertébrale sur la tête.

À titre d'exemple simple, admettons qu'un patient se présente avec une épicondylite et indique une douleur au coude avec irradiation à l'avant-bras droit sur le trajet du méridien « Gros Intestin » (méridien Yang). Au lieu de traiter localement, une de mes options est d'appliquer l'image en miroir du bras atteint, c.-à--d. de puncturer certains points du méridien « Poumon » (méridien Yin) à l'avant-bras gauche. Selon un autre système logique, je pourrais choisir de mettre les aiguilles sur le méridien de l'Estomac sur la jambe gauche de ce patient, ce qui serait aussi valable et efficace. 

Une personne présentant une douleur aigue n'a généralement pas envie que l'on palpe la région endolorie. Pouvoir traiter du côté sain et ne pas irriter davantage le patient devient un choix intéressant. 

J'adore par dessus tout cette technique à cause de son raisonnement logique, de sa précision et des bienfaits immédiats qu'elle procure chez les patients. Ce qui est fascinant, c'est que plusieurs me décrivent durant la séance leur sensation agréable de picotement, de chaleur, de mouvement ou de détente musculaire ressentie à la région atteinte alors qu'aucune aiguille n'y est insérée.

 

 

 « Ce qui fait mal ne circule pas et ce qui circule ne fait pas mal. » 

 

  ÉLECTROSTIMULATION  

L’électrostimulation est une technique moderne nécessitant l’utilisation d’un appareil électrique dont le voltage utilisé est faible et indolore et passe par les aiguilles d’acupuncture déjà insérées dans la zone douloureuse à traiter. La stimulation est à basse fréquence (10 hertz maximum).

 

Je fixe d’abord des pinces aux aiguilles et je fais monter progressivement l’intensité du courant. Vous ressentez alors une pulsation aux points stimulés et m’indiquez quand l’intensité atteint votre seuil de tolérance à la douleur. Je réduis ensuite rapidement cette intensité sous ce seuil pour qu’elle soit à la fois agréable pour vous et optimale pour l’efficacité du traitement. L’électrostimulation dure environ 20 minutes.

 

L’effet créé est une sorte de stimulation analgésique diffusée à l’ensemble du corps appelée contrôle inhibiteur diffus nociceptif (CIND). Il provoque une augmentation d’endorphine, de noradrénaline et de sérotonine, substances euphorisantes et inhibitrices de la transmission de l’influx douloureux. La stimulation thérapeutique des fibres nerveuses concernées par le CIDN a un effet antalgique cumulatif. Elle est très utile dans le contrôle des mécanismes de modulation de la douleur chronique.

J’utilise régulièrement l’électrostimulation pour traiter des douleurs articulaires, musculaires et tendineuses, lorsque la situation s’y prête.

 

 L’électrostimulation fait partie intégrante d’une séance d’acupuncture selon les besoins de chaque patient. 

 

  RELÂCHEMENT DES TRIGGER POINTS  

Un syndrome myofascial est l’ensemble des symptômes causés par la présence dans un muscle de un ou plusieurs trigger points. Ces derniers sont des zones d’hyperexcitabilité dans un muscle squelettique ou de son fascia et qui provoque une douleur irradiée loin de son point d’origine. Chaque muscle a son trajet de douleur référée quand il contient des trigger points et leur présence peut entraîner une faiblesse musculaire ainsi qu’une diminution de l’amplitude articulaire.

 

Les trigger points sont décelables à la palpation des muscles sous forme d’une petite bande tendue. La puncture à l’aiguille sèche est maintenant reconnue aussi efficace que des injections anesthésiques pour les désactiver et mettre le muscle au repos. Lorsqu’un ou plusieurs d’entre eux sont relâchés dans un muscle, les vaisseaux sanguins qui avaient été comprimés entre les fibres musculaires tendues peuvent enfin assurer leur fonction d’oxygénation des tissus convenablement. La douleur diminue progressivement jusqu’à disparaître dans les jours suivant une séance.

J’utilise fréquemment le relâchement des trigger points pour détendre des trapèzes tendus, durs et noués. Certains patients reviennent en me demandant de palper leurs épaules à nouveau à la recherche d’autres nœuds à défaire tellement ils ont aimé la sensation d’avoir les épaules à ce point détendues.

Pour tous ceux et celles dont l’exercice de leur fonction exige d’être en position assise prolongée et qui me consultent, je constate souvent à la palpation la présence de bandes tendues dans les muscles dorsaux, cervicaux et fessiers, et dans les extenseurs des bras; une séance d’acupuncture qui comprend le relâchement des trigger points actifs leur est très bénéfique.

J’aide aussi les musiciens, les sportifs et les danseurs qui sollicitent excessivement certains groupes musculaires. À titre d’exemple, la pratique extrême de la course à pied peut conduire au développement de points gâchettes dans les muscles gastrocnémiens (mollets) et le long de la face latérale de la cuisse, au niveau du tractus ilio-tibial et du muscle vaste externe.

J’ai constaté dans ma pratique plus d’une fois l’utilité de cette technique pour une personne souffrant d’une tendinite de la coiffe des rotateurs traitée en physiothérapie, mais pour laquelle les résultats stagnaient après une certaine amélioration. Le simple fait d’avoir désactivé les nœuds dans la zone myotendineuse ainsi que dans les muscles trapèzes supérieurs et deltoïdes, a apporté à la fois un grand soulagement et une meilleure mobilité de l’épaule.

 Le relâchement des trigger points est inclus dans une séance d’acupuncture au besoin. 

 

Parmi les nombreuses activités de perfectionnement suivies au fil des ans, 2 d'entre elles s'avèrent particulièrement utiles à ma pratique. La première traitait du sevrage de tabagisme et des autres dépendances, la seconde, des troubles anxiodépressifs.

 

Nous savons tous que la dépendance, qu'elle soit envers la nicotine, la caféine, les drogues, l'alcool, le sucre, la malbouffe ou autres, concerne un grand nombre de gens. Il est intéressant de savoir que l'acupuncture est un excellent moyen d'aider à régler les problèmes de consommation ou du moins, à améliorer l'état physique et émotionnel pendant le processus de sevrage.

 

Les nouvelles connaissances acquises lors de mes formations m'ont permis de choisir des stratégies plus efficaces et adaptées aux besoins de mes patients aux prises avec une problématique de dépendance.

 

L'acupuncture a un effet positif sur les symptômes liés au « manque ».

Chaque traitement soutient le patient dans sa démarche de la manière suivante:

  • en accélérant la désintoxication des tissus par son effet diurétique;

  • en réduisant l'envie impulsive de consommer;

  • en apaisant l'irritabilité, le stress et l'anxiété;

  • en améliorant la qualité du sommeil;

  • en régulant la digestion et l'appétit;

  • en augmentant la concentration;

  • en maintenant un niveau optimal de motivation;

  • en renforçant énergétiquement la capacité d'action jusqu'à l'atteinte de l'objectif.

L'acupuncture exerce une action au niveau cérébral en augmentant les taux de sérotonine et de dopamine responsables des sensations de bien-être et de plaisir.  Par conséquent, le besoin de recourir à une substance à l'extérieur de soi diminue progressivement au profit de l'acquisition d'une plus grande force intérieure et du sentiment agréable d'avoir repris son plein pouvoir personnel.

 
 

ACUPUNCTURE ET DÉPENDANCES  

MES TARIFS

 
Suivez-moi sur mes pages Facebook et Instagram
  • Facebook
  • Instagram
  • Mon LinkedIn

                           CENTRE PROFESSIONNEL MAKISA

 

  • Situé à 6 minutes à pied de la station de métro Jean-Talon

  • Stationnement avec parcomètres sur la rue Bélanger

  • Stationnement gratuit sur l'avenue Christophe-Colomb

  • Stationnement municipal sous-terrain payant: entrée par les rues Boyer et St-André

  • Ascenseur pour les personnes à mobilité réduite

MES DISPONIBILITÉS

  • Lundi : 9 h-21 h

  • Mercredi : 9 h-21 h

  • Jeudi : 9 h-21 h

  • Samedi : 14 h-17 h  (urgences) *

* Des frais supplémentaires​ s'appliquent

Centre professionnel Makisa  |  910, rue Bélanger Est, bureau 206 

Montréal  |  514 885-2287 

2019 Site créé par Dannie Goulet avec Wix. Tous droits réservés.

Photos : You Photographie Sandra Mc Leod